La téléassistance pour les troubles de la vue chez les personnes âgées

Parmi les cinq sens utilisés par l’être humain, la vue est sans aucun doute le sens le plus utilisé. En effet, la vision nous permet de distinguer des détails, de voir les couleurs et le relief et de suivre du regard un objet en mouvement.

De tous les sens, la vue est celui qui nous donne le plus d'informations et influence même parfois la perception de nos autres sens. En effet, plus de 50% des informations reçues par le cerveau sont visuelles.


Avec l’augmentation de l’âge, des troubles de la vision chez les personnes âgées peuvent s’installer. Il n’est pas rare au fur et à mesure que l’on vieillit de développer ce que l’on appelle une presbytie. S’installant progressivement à partir de l’âge de 45 ans, la presbytie n’est pas tant un problème lié à la vue qu’au vieillissement. En effet, l'œil en lui-même n’est pas en cause, il s’agit surtout d’une perte d'accommodation, c’est-à-dire de la capacité d’ajuster sa vue à différentes distances. Bénignes de prime abord, les maladies de la vue peuvent évoluer avec l’âge et devenir un réel handicap pour la personne âgée touchée par la maladie. Certaines de ces maladies peuvent être soignées, ou leurs symptômes diminués. Néanmoins, pour certaines pathologies, leur évolution est inévitable et il peut être nécessaire de faire usage de solutions comme la téléassistance pour améliorer le quotidien des personnes touchées par ces maladies.


Touchant près de 30 millions de français, la presbytie se caractérise généralement par un brouillement de la vue, notamment devant des images rapprochées, et est due à une perte de l’élasticité du cristallin. Les symptômes peuvent également être des maux de tête et des douleurs aux yeux, une fatigue visuelle, une difficulté à travailler longtemps de près ou à voir clairement en l’absence de sources lumineuses.

Si ce trouble peut se corriger aisément avec des lunettes, la maladie progresse rapidement jusqu’à l’âge de 65 ans, où elle arrête son évolution.


Il existe néanmoins d’autres maladies de la vision, parmi lesquelles trois pathologies qui peuvent entraîner une perte de vision importante : la cataracte, la DMLA et le glaucome. Présentant des symptômes différents, il est important de les reconnaître pour assurer un diagnostic précoce afin de freiner, voire d’interrompre la perte visuelle, et donc de préserver l’autonomie du patient âgé.



Les autres pathologies de la vision chez les personnes âgées


La DMLA


La DMLA, ou Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge, est la première cause de malvoyance ou de cécité survenant après l’âge de 50 ans. Elle se caractérise par une tâche survenant au centre de la vision principalement mais peut également être reconnue par une baisse de la vue ou de la perception des couleurs. Bien que handicapante, elle ne cause jamais l’aveuglement car les patients atteints de cette maladie conservent leur vision périphérique.


Le glaucome


Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le glaucome provoque la perte de la vue de 4.5 millions de personnes dans le monde. Touchant 10% de la population après 70 ans, le glaucome détruit progressivement le nerf optique et touche environ 1000 personnes en France. Évolutive, cette maladie peut entraîner une perte visuelle totale, également appelée cécité.

La détérioration du nerf optique est due à une pression oculaire qui peut se manifester tardivement par une douleur au niveau des yeux. Le symptôme direct de cette maladie est un trouble de la vision périphérique, qui diminue peu à peu.


Bien que principalement due à l’âge, l’hérédité joue un rôle important dans l’apparition de la maladie, à hauteur de 30%. Le glaucome peut également être favorisé par la consommation de certaines substances telles que les corticoïdes ou amphétamines mais aussi par certains facteurs comme la myopie, l’hypertension, le diabète, l’apnée du sommeil, etc.


La cataracte


Une personne sur cinq âgée de 65 ans et plus serait concernée par la cataracte. Causée par une opacification du cristallin, cette maladie provoque généralement une vision floue, une difficulté à voir la nuit, une forte sensibilité à l’éblouissement et une vision des couleurs ternies.


Quels sont les facteurs de risques des pathologies visuelles chez les personnes âgées ?


Les facteurs provoquant une maladie visuelle chez les personnes âgées peuvent être multiples. Le principal facteur est majoritairement la vieillesse. Néanmoins, d’autres facteurs peuvent être catalyseurs pour développer la maladie.

C’est le cas par exemple des antécédents médicaux comme le diabète, l’hypertension, l’obésité, ou encore des prédispositions génétiques ou une consommation d’aliments pauvres en vitamine E. Certaines maladies peuvent être influencées par l’environnement : les médicaments, l’exposition au soleil ou le tabagisme peuvent être des facteurs importants. Enfin, certains risques sont inhérents aux yeux : pression intraoculaire élevée, cornée mince ou forte myopie peuvent influencer la maladie.


Quelles sont les conséquences des troubles de la vue chez les seniors ?


Les conséquences de pathologies visuelles peuvent être multiples. Affectant l’un des cinq sens, elles peuvent impacter très fortement nos habitudes de tous les jours. Ainsi, ces maladies peuvent se manifester par une difficulté à conduire, une impossibilité de profiter de certaines activités (mots croisés, lecture, couture, etc), une perte de la mobilité, et bien d’autres. Le glaucome, notamment, impacte fortement les déplacements en raison de la difficulté à éviter les obstacles.

Pour une personne âgée, ces maladies peuvent s’avérer lourdes de conséquences sur la qualité de vie et entraîner une perte d’autonomie, ainsi qu’une augmentation du risque de chutes. Psychologiquement, les troubles visuels et leurs conséquences peuvent augmenter la solitude, l’isolement, l’anxiété, ou encore la dépression.


Comment diagnostiquer une maladie visuelle chez un senior ?


Afin de prendre la maladie à temps et de bénéficier d’un traitement efficace, il est important de déceler les symptômes et de consulter au moindre doute. Dans tous les cas, il est conseillé de se faire dépister chaque année à partir de 40 ans.


Comment prévenir les troubles de la vue chez les personnes âgées ?


Prendre soin de sa vue est lié aux facteurs pour prendre soin de sa santé. Ainsi, faire du sport et maintenir une alimentation saine peuvent aider à la prévention de certaines maladies, notamment visuelles. L’oxydation de l’organisme provoque le vieillissement prématuré des cellules. Pour prévenir l’oxydation du métabolisme, il est possible de consommer des compléments alimentaires.

Pour parfaire une bonne alimentation, les nutriments et les vitamines, notamment A, sont indispensables à la vision. Ceux-ci se trouvent notamment dans des produits comme les œufs ou les produits laitiers. Certains aliments comme les poissons gras ou les agrumes sont riches en oméga 3 et antioxydants qui permettent de lutter contre le vieillissement.

Reposer ses yeux est préconisé en prévention, notamment en ayant un rythme de sommeil avoisinant les 8 heures par nuit. Reposer ses yeux durant la journée est également fortement conseillé pour les personnes usant régulièrement d’un ordinateur.

Se protéger des rayons UV par l’usage de lunettes de soleil peut permettre de prendre soin de sa vue.


Que faire pour diminuer les effets des troubles de la vision ?


Pour une personne atteinte de problèmes de la vision, augmenter la luminosité des pièces permet d’obtenir un meilleur confort visuel.

Pour certaines de ces maladies, des traitements peuvent permettre de diminuer les effets, même s’il n’est pas toujours possible de les soigner totalement. Des lunettes ou lentilles peuvent permettre de corriger les problèmes de vision dus notamment à la presbytie. Pour certaines maladies comme le glaucome, il est également possible de se faire opérer au laser afin de corriger la cause des problèmes.



Comment faciliter le quotidien des aidants des personnes atteintes de troubles de la vision ?


Les aidants ont un rôle décisif pour accompagner la personne en difficulté au quotidien. Il est important de ne pas négliger l’aspect psychologique qu’engendre ce genre de trouble, autant chez le proche atteint de la maladie que chez l’aidant.

En effet, ce type de pathologie requiert d’être attentif à tout changement de comportement. Il est en effet possible d’assister à des changements dans les activités quotidiennes. Cela peut se caractériser par un manque d’intérêt soudain pour certaines activités d’ordinaires appréciées comme la cuisine, la lecture ou les promenades. Le proche peut aussi avoir des troubles de l’humeur et se montrer irritable. Il est important de faire attention à tout ce qui attrait à la vision: ne plus regarder la télévision, ne plus conduire, perte d’objets ou être tout simplement maladroit.


La téléassistance pour pallier les effets des troubles de la vision chez les personnes âgées.


L’angoisse la plus fréquente chez les personnes vivant avec des personnes souffrant de troubles de la vision est le risque de chute. Les personnes atteintes de ce type de troubles peuvent en effet avoir des difficultés à se déplacer et à voir certains obstacles. C’est par exemple le cas pour les personnes atteintes de DMLA, qui peuvent avoir une tâche dans leur vision et ne voir que par leur vision périphérique.

Il existe de nombreux conseils pour prévenir les chutes. Néanmoins, afin de se rassurer, il peut être pertinent de faire appel à un service de téléassistance, pour pouvoir réagir en cas de chute, à domicile ou en extérieur.


Comment fonctionne la téléassistance pour les troubles de la vue ?


Afin de réagir efficacement en cas de chute, Arkéa Assistance propose des solutions de téléassistance à domicile et mobile.

L’offre de téléassistance à domicile se compose d’une centrale tactile et d’un bracelet de détection de chute, qui permettent d’entrer rapidement en contact avec le centre d’écoute afin d’appeler les secours ou un contact de proximité. En cas de besoin, un simple appui sur le bouton suffit pour lancer l’alerte. C’est utile en cas de chute, malaise ou intrusion. Le haut parleur de la centrale permet de prendre contact avec la personne chutée afin de prendre immédiatement la bonne décision.

Pour les sorties en extérieur, la montre de téléassistance mobile permet de lancer une alerte géolocalisée au centre d’écoute qui est disponible 24h/24, 7j/7.


Ces maladies peuvent également être lourdes de conséquence moralement sur la personne âgée et favoriser un isolement ou une perte de moral. Cela se traduit concrètement par une perte d’autonomie, ce qui amène l’aidant à vivre dans un état de stress, devant sans cesse s’assurer du bien-être de son proche. Nos solutions de téléassistance à domicile proposent des options d’écoute et de lien social pour pallier ces problématiques.

En effet, il est possible de bénéficier, par le biais de la centrale tactile, d’une téléconsultation médicale, mais aussi d’options de lien social comme les appels vidéo avec la famille, des relations de proximité grâce à notre réseau de 200 000 voisins solidaires, une ligne d’écoute et des appels de courtoisie. Ces solutions visent à protéger la personne âgée chez elle et à lutter contre l’isolement.


Découvrez nos solutions de téléassistance


Vous souhaitez en savoir plus sur la téléassistance pour les personnes souffrant de troubles de la vue ? Découvrez nos solutions de téléassistance à domicile et mobile pour répondre à tous vos besoins ou ceux de vos proches.