Comment Prévenir les Chutes des Personnes Âgées

Dernière mise à jour : 12 sept.

Les Personnes Âgées et le nombre de Chutes


Avec l'âge, le risque de chute augmente. Ce fait, bien que connu et répandu, n'en est pas moins alarmant : parmi les personnes de plus de 65 ans, une personne sur trois tombe au moins une fois par an.


Chaque année, un tiers des personnes âgées de 65 ans et plus, vivant à domicile, sont victimes d'une chute. Ces accidents sont la première cause de décès par traumatisme. Chaque année, on dénombre 12 000 décès sur 2 millions de chutes, uniquement pour les personnes âgées.


Après une chute, 40% des personnes hospitalisées ne peuvent pas retourner à leur domicile. Après une première chute, le risque de retomber est multiplié par vingt. Les chutes chez les seniors constituent un véritable problème, infligeant des dommages tant physiques que psychologiques et pouvant entraîner une réelle privation d'autonomie de la personne concernée.


Représentant près de 35% des 65-80 ans et 55% des plus de 90 ans, les chutes chez les personnes âgées sont un réel problème auquel il faut trouver des solutions.



Les Conséquences d'une chute chez Personnes Âgées


Les répercussions d'une chute chez les personnes âgées peuvent être dramatiques et entraîner une dépendance, des fractures, la mort, voire un traumatisme psychologique. En effet, les chutes peuvent avoir des effets graves sur la santé physique et mentale.

Les chutes sont la principale cause de traumatisme crânien et sont responsables de la majorité des fractures, notamment du col du fémur.


Après une chute, la peur de tomber à nouveau peut entraîner une réduction de l'activité physique, ce qui peut conduire à une fonte musculaire et affaiblir la stabilité de la personne âgée, qui est alors encore plus vulnérable aux risques de tomber à nouveau. Le syndrome post-chute peut également conduire au confinement à domicile et à l'isolement social.


Si les effets du vieillissement sont inévitables, tous les individus ne sont pas affectés de la même manière : le niveau d'activité, l'état de santé et le degré de dépendance de deux personnes du même âge peuvent être très différents.

Afin de prévenir au mieux une chute, il est nécessaire d'identifier les facteurs qui peuvent la provoquer.


Les Causes et les Risques de Chutes chez les Personnes Âgées


Les causes et les risques de chutes sont très divers mais peuvent être regroupés en trois catégories de risques : ceux propres à l'individu, ceux liés à son comportement et enfin ceux liés à l'environnement.


L'un des premiers facteurs pouvant entraîner des chutes chez les personnes âgées est le vieillissement. Inhérent à leur vie, l'avancée en âge tend à rendre nos aînés plus vulnérables aux risques de chute. Ce facteur se traduit par une diminution des capacités fonctionnelles de l'individu qui peut entraîner des troubles de l'équilibre, des vertiges, une diminution de la mobilité articulaire ou encore une faiblesse musculaire, causée par une diminution de l'activité physique. Cette diminution des capacités physiques des personnes âgées, notamment au niveau des membres inférieurs, est souvent à l'origine des problèmes de marche et d'équilibre.


L'hypotension artérielle peut également déstabiliser la personne, notamment en cas de mouvement trop impulsif, en raison d'une chute de tension lors d'un changement de position trop rapide.


Les capacités sensorielles sont également altérées par le vieillissement, ce qui entraîne des problèmes de vision. Le champ visuel est réduit et il peut être difficile d'évaluer la distance d'un obstacle. Par ailleurs, l'état de santé de la personne doit également être pris en compte, car une maladie ou des médicaments peuvent jouer un rôle dans le risque de chute. En effet, la prise de médicaments peut avoir des effets secondaires qui peuvent entraîner une baisse de la vigilance ou de la qualité de la vision.


Le comportement ou les habitudes de vie des personnes âgées sont également des facteurs à prendre en compte dans la prévention des chutes. Parmi ces comportements, on peut noter l'isolement, entraînant une diminution des interactions sociales et des activités physiques, ce qui peut entraîner une vulnérabilité. La peur de tomber et la prise de risque, l'impulsivité, la consommation excessive d'alcool ou de tabac sont d'autres comportements favorisant le risque. Le facteur le plus fréquent reste la malnutrition ou une alimentation insuffisante avant ou après l'effort physique ou ne répondant pas aux besoins, provoquant fatigue et baisse d'énergie.


Enfin, l'inadaptation de l'environnement, notamment au domicile de la personne, favorise les chutes. Les risques sont plus fréquents dans les logements dont l'aménagement n'est pas adapté. Des pièces encombrées, des escaliers dangereux, des tapis mal fixés, un mauvais éclairage ou des sols glissants sont autant d'obstacles à anticiper. L'environnement extérieur peut également être une source de danger (en cas de verglas par exemple).


Comment Prévenir les Chutes chez les Personnes Âgées ?


Face au risque de chute, il est donc important de trouver des solutions préventives pour éviter une première chute, ou pour minimiser les risques de récidive après un premier accident.


Préserver la Santé chez les Personnes Âgées


La Santé Physique


Afin de prévenir les chutes, il est essentiel de maintenir un bon niveau de santé.

Pour ce faire, le maintien d'une bonne alimentation est la base d'un mode de vie sain. Une alimentation régulière et équilibrée est vivement recommandée : la consommation d'aliments riches en protéines (viande, œufs, poisson), en calcium et en vitamines permet de maintenir les muscles et les os en bon état. Il est également important de bien s'hydrater chaque jour afin de prendre soin de ses muscles. Bien que l'alcool soit autorisé, il doit être consommé avec modération car il altère les capacités sensorielles et motrices.


De même, une activité physique régulière permet de maintenir la masse musculaire et l'équilibre. La marche quotidienne ou les exercices doux sont un bon moyen de renforcer les articulations des membres inférieurs et d'entretenir les réflexes. Il a été prouvé que la pratique du tai chi réduit considérablement le risque de chute. En effet, des études montrent qu'une personne âgée pratiquant une telle activité voit son risque de chute diminuer d'environ 13%. S'équiper d'aides à la marche comme une canne permet d'avoir un meilleur équilibre, aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur du domicile.


Le maintien d'une activité physique permet également de prévenir l'ostéoporose, les maladies cardiovasculaires, l'obésité, le diabète, le cancer du côlon et la mortalité. Chaque petite activité compte et peut être commencée à tout âge.


Les Effets Secondaires des Médicaments


Afin de prévenir efficacement le risque de chute, un contrôle régulier de la tension artérielle, de la vue et de l'audition permet d'éviter les accidents et de rester vigilant à l'extérieur. Ce contrôle peut être complété par une vigilance sur la prise de médicaments. Afin d'éviter une consommation excessive, l'utilisation d'un pilulier peut être utile.


Les Mouvements Brusques : se lever lentement


Pour faire face à l'hypotension orthostatique, une baisse de la tension artérielle lorsque la personne change de position trop rapidement, il est impératif de prendre son temps pour effectuer certains gestes. Cela est particulièrement évident lorsque la personne se lève d'une chaise ou d'un lit, il est donc important d'apprendre à se lever lentement pour éviter la désorientation ou la perte d'équilibre. De manière générale, l'impulsivité peut être une source de danger.


Les Équipements à mettre en place chez une Personne Âgée


Il est également important d'adapter l'environnement pour limiter les dangers et assurer une bonne mobilité.


Pour éviter les chutes, il est indispensable de dégager les passages, en évitant les objets au sol et en fixant les fils électriques. Pour le téléphone, privilégier le sans fil ou installer plusieurs téléphones dans la maison est un bon moyen de répondre aux appels sans se presser. Il faut également éviter les tapis ou les fixer au sol pour éviter de trébucher. Il est conseillé de garder ses objets accessibles et de ranger les équipements lourds au fond des placards.


L'éclairage est un facteur important dans la prévention des chutes à domicile. Maintenir un bon éclairage dans la maison, notamment dans les coins sombres, permet de mieux voir les obstacles et d'éviter les accidents.


Adapter son logement est la clé du bien vieillir chez soi : installer des rampes pour se soutenir facilement près des endroits stratégiques comme la baignoire ou le lit, mettre des bandes de couleur claire sur le devant des marches pour les rendre plus visibles, installer des surfaces antidérapantes sont des solutions pratiques qui réduisent considérablement les risques.


D'autres solutions peuvent également être mises en œuvre comme l'installation d'une douche senior dans la salle de bain, ou l'appel à un ergothérapeute pour évaluer la sécurité et l'accessibilité du domicile. Il est également possible de faire appel à une aide à domicile pour les tâches ménagères difficiles ou de bénéficier d'un service de téléassistance afin de prévenir tous les risques.


La prévention des chutes permet aux personnes âgées de conserver leur autonomie et leur qualité de vie et les encourage à rester à domicile.


Que Faire en cas de Chute ?


En cas de chute, il est essentiel de savoir donner l'alerte et se relever. Il a été démontré que plus le temps passé au sol après une chute est long, plus les conséquences physiologiques et psychologiques sont graves. D'où l'importance de pouvoir détecter une chute le plus rapidement possible.


Si vous n’êtes pas équipé

Dans le cas où vous n’êtes pas équipé, il convient d’appeler à l’aide ou votre entourage. Il existe des étapes pour vous aider à vous relever :

  1. Sur le dos, plier une jambe pour rouler sur le côté

  2. Rouler sur le ventre pour se retourner

  3. Posez un genou au sol, l'autre jambe tendue, en vous appuyant sur vos avant-bras

  4. Se mettre à quatre pattes pour se diriger vers une chaise ou une rampe

  5. Se hisser en se tenant au mobilier

Pour s'entraîner à chuter, il est préférable de s’exercer au préalable, de préférence avec l’aide d’une personne de l’entourage pour superviser.


Si vous êtes équipé


Si vous êtes équipé d'un système de téléassistance, vous pourrez donner l'alerte rapidement et être secouru dans les meilleurs délais.

La téléassistance Arkéa Assistance propose plusieurs formules qui s’adaptent à vos besoins et/ou à vos habitudes de vie. Que vous ayez un profil sédentaire ou au contraire la chance d’exercer des activités en extérieur, Arkéa Assistance a la solution qui vous correspond : la téléassistance au domicile ou la téléassistance mobile.


Par simple pression sur le bouton d'alerte, vous signalez directement le danger et nous vous parlons directement par le haut-parleur de la centrale tactile prévue à cet effet pour vous apporter l'aide la plus appropriée (membre de la famille, voisin, services de secours).

La fonction "détection de chute" vous permet d'avoir plus de sécurité en détectant elle-même la chute pour donner l'alerte.