L’arrêt de la 3G, une opportunité pour Arkéa Assistance

Updated: Apr 26

L’arrêt de la 3G, un impact fort pour les téléassisteurs et une opportunité majeure pour Arkéa Assistance


L’opérateur national Français Orange a annoncé la fin des réseaux 2G d’ici 2025 et 3G d’ici 2028. Bien que ces dates s'appliquent à la France, tous les pays européens sont concernés par ce qui s’annonce être un grand bouleversement du marché pour les téléassisteurs.

Annoncé le 28 février dernier, le plan d'extinction des réseaux mobiles 2G et 3G est prévu dans toute l’Europe, et a déjà commencé dans d’autres pays européens où les réseaux 3G sont dores et déjà en disparition.


Cette décision s’avère lourde de conséquences sur les secteurs professionnels, des millions d’appareils connectés utilisant encore ces réseaux vieillissants. La téléassistance n’y fait pas exception : encore aujourd’hui, de nombreux équipements d’anciennes générations utilisent toujours la 2G. Pour de nombreux acteurs du marché, cette décision implique de profonds changements, notamment par la nécessité de devoir remplacer le matériel devenu obsolète chez les clients déjà équipés (à la fois en alarme et téléassistance), et va avoir une impact important pour l’ensemble du marché.

En complément, la fin du Réseau Téléphonique Commuté (RTC) a également été annoncée, une fermeture s’échelonnant de 2023 à 2030. Cet arrêt de commercialisation depuis 2018 implique l’obligation d’équiper les matériels d’IP ou de cartes SIM. Ils auront donc l’obligation d’être en 4G pour fonctionner. Ces enjeux révèlent un bouleversement de l’industrie pour l’avenir, où d’ici 2030, il sera indispensable que les matériels soient compatibles 4G ou d’être complètement IP.


Ces changements, qui annoncent des difficultés pour une grande partie des téléassisteurs, Henri Lemenicier, le responsable Recherche et Développement d’Arkéa Assistance, les voit comme une opportunité. Selon lui :

"En effet, le matériel des filiales d’Arkéa On Life, Arkéa Assistance et Arkéa Sécurité, sont déjà préparés à ces changements. Tous nos matériels sont équipés de la 4G et nos équipes travaillent déjà activement à une compatibilité avec la 5G. Alors que la plupart des téléassisteurs se retrouvent aujourd’hui confrontés à un enjeu de taille pour leur matériel sur le marché, notre centrale tactile et nos transmetteurs étaient compatibles 4G dès 2016. Nous travaillons également en marque blanche pour de nombreux téléassisteurs, aussi bien en France qu’à l’étranger, par exemple en Allemagne ou au Royaume-Uni. Nous venons de lancer le Nano (www.arkeaassistance.com/nano) qui est un produit compact, 4G et répond aux besoins de base des professionnels de la téléassistance. En complément, nous avons lancé une évolution de notre centrale tactile qui nous permet de répondre à des besoins plus spécifiques, comme dans les résidences seniors ou les Ehpad”.

Ainsi, la suppression des réseaux 2G et 3G constitue pour Arkéa On Life une opportunité de renouveler le parc de matériels existants. La grande majorité des matériels présents sur le marché fonctionnent en RTC et peu sont équipés de transmetteurs 4G. La solution Nano d’Arkéa Assistance est ainsi une réponse technologique qui permet aux téléassisteurs de remplacer à coût limité leur parc de matériel obsolète. Fort de ces constats, Arkéa On Life souhaite s’appuyer sur ces bouleversements du marché pour renouveler les parcs de matériels et poursuivre sa démarche d’innovation.


Découvrez l'Interview de Henri Lemenicier à l'occasion du lancement de la nouvelle offre de téléassistance avec vidéo "Premium +".



Les chiffres clés du marché de la téléassistance en Europe


Les taux d’équipement des 75 ans et plus divergent par pays. Il s’élève à 32 % au Royaume-Uni, 26 % en Suède, 10% en France et 6 % en Allemagne.