Pourquoi une chute à 65 ans n'a pas les mêmes conséquences qu'une chute à 20 ans ?

léger comme une plume.png

100% étanche

Afin de ne jamais avoir à l'enlever, le bouton ne risque pas l'eau

Bouton de téléassistance arkea.png

Longue portée

Le bouton à une portée de 100 mètres autour de sa centrale tactile

Détection de chute

Le bouton détecte automatiquement une chute et lance l'alerte

Chutes et perte d’autonomie


Si le risque de chute concerne tout le monde à la maison mais il augmente régulièrement avec l’âge. Alors qu’une personne sur trois chute dans l’année de ses 70 ans, c’est une personne sur deux qui en subit les conséquences après 85 ans.


Aujourd’hui, huit chutes sur dix se produisent à la maison et surviennent très souvent durant les activités quotidiennes lorsque l’on s’assied, se lève, marche ou encore descend les escaliers.


Ces chutes ont pour conséquence de réduire l’autonomie des personnes âgées puisque 40% d’entre elles ne peuvent plus retourner vivre à leur domicile après une hospitalisation. Les dommages physiques ne sont pas la seule raison de cette perte de mobilité ; les répercussions psychologiques entrainent aussi une perte de confiance et accentuent la dépendance. Il est donc primordial de veiller au maintien à domicile des personnes âgées en réduisant le risque d’accident.

Nos conseils pour éviter les chutes

Il existe des solutions simples et peu onéreuses pour réduire le risque de chute des personnes âgées ou isolées. Voici celles que nous recommandons :

  • Conseil n°1 : Sécuriser les escaliers.

Utiliser des chaussons avec semelle antidérapante. Poser des « nez de marche » qui permettent de rendre moins glissantes les marches. Mettre en place des « mains courantes » pour se tenir.

  • Conseil n°2 : Sécuriser la salle de bains et les toilettes.

Poser des tapis de bains antidérapants. Installer des barres de maintien.

  • Conseil n°3 : Se déplacer en étant bien éclairé.

Multiplier les points de lumière. Privilégier les zones à risques (couloirs, escaliers) des interrupteurs à déclenchement automatique : ils s’allument tous seuls sur votre passage.

  • Conseil n°4 : Pratiquer un exercice physique régulier.

La marche est souvent l’activité physique la plus simple à pratiquer. Elle est excellente pour l’entretien musculaire et renforce l’ossature. De nombreuses associations de seniors proposent des activités sportives collectives adaptées. C’est aussi un excellent moyen de nouer de nouvelles relations.

  • Conseil n°5 : Respecter les prescriptions médicales.

Lire attentivement la notice de chaque médicament. Faire attention à la quantité (la posologie) à prendre ainsi qu’aux heures de prise de médicaments. Pour vous y aider, des piluliers sont disponibles à la vente en pharmacie.

  • Conseil n°6 : Ne pas sous-estimer les conséquences d’une chute.

En cas d’urgence, et si vous êtes proche du téléphone, CONTACTER LE 15 (numéro d’appel du SAMU). Consulter un médecin, même si la chute ne semble pas avoir de conséquences visibles.

illustration bouton de téléassistance ar
illustration montre de téléassistance ar

Conseil n°7: Le recours au service de téléassistance

Si 50 % des chutes sont liées à des causes internes (liées à l'état de santé de la personne), 50 % des chutes sont directement liées à des causes externes : la présence d'un escalier, d'un sol glissant dans la salle de bains, d'un tapis épais dans la chambre... Il ne s’agit donc pas uniquement de prévenir l’accident, mais aussi de s’assurer d’en limiter les conséquences lorsqu’il survient.

Il est important de se sentir en sécurité tout en pratiquant sereinement les activités de tous les jours. C’est pourquoi les services de téléassistance offrent des solutions d’écoute et d’intervention en cas de chute ou de malaise. Une personne souscrivant à ces services, tels que ceux proposés par Arkéa Assistance, bénéficie de la garantie d’obtenir rapidement du secours en cas de besoin.

Le bouton d’alerte est un appareil discret se portant au poignet, en pendentif, en broche ou encore autour de la ceinture. Ce petit dispositif permet à l’abonné de signaler à tout moment aux conseillers Arkéa Assistance qu’il a besoin d’aide. La personne en détresse est alors immédiatement contactée. En fonction de l’échange qui suit, le centre d’écoute décide des actions à mener. Le plus souvent, le coup de pouce du réseau de proximité (famille, voisins) suffira. Si besoin, les secours d’urgence sont prévenus. La simplicité du bouton d’alerte Arkéa Assistance en fait un appareil non intrusif et d’une fiabilité totale.

La mobilité des personnes âgées favorise leur autonomie : les déplacements en dehors du domicile sont importants. La montre connectée Arkéa Assistance permet aujourd'hui au personnes âgées d'être à tout moment écoutées et aidées, indépendamment du lieu où elles se trouvent. Elle permet ainsi aux utilisateurs de se sentir en sécurité lors de leurs déplacements hors du domicile.

_edited.png